Fix homophobic military records now

OTTAWA- The NDP is calling on the federal government to take immediate action and correct service records for former members of the Canadian Forces who were given dishonourable discharges for being gay, lesbian, bisexual and transgender.

“Hundreds of Canadians have already waited nearly 25 years to have the stigma of receiving a dishonourable discharge‎ for being LGBTQ removed from their service records,” said Randall Garrison, who serves as the NDP’s critic for National Defence and the party’s critic on LGTB Issues. “It is time to correct this injustice and further demonstrate the commitment of the Canadian Forces to acceptance of diversity.”

At Defense Committee on Tuesday, Garrison introduced a motion urging the Minister of National Defence to give the appropriate authorization to alter the military records of those who served before 1992, when the discriminatory regulations were finally changed.  Garrison’s motion passed unanimously.

In Question Period, NDP MP Sheri Benson (Saskatoon West) asked the government when it will take action: “Given that the Defence Committee has just voted unanimously to right this wrong, and the Military Ombudsman stands ready to act, will the government act to revise the records without further delay?”

Garrison noted that these measures are a first step in addressing some of the past wrongs done to  the LGBTQ community and that more work is required to put an end to homophobia and trans phobia in all its forms.

* * *

LES VICTIMES DE L’HOMOPHOBIE DANS LES FORCES ARMÉES CANADIENNES ONT DROIT À LA JUSTICE

OTTAWA — Le NPD somme le gouvernement fédéral d’agir immédiatement afin de corriger les dossiers de service des anciens membres des Forces canadiennes qui ont été exclus de l’armée pour cause d’indignité en raison de leur orientation sexuelle ou de leur identité sexuelle.

« Des centaines de Canadiens attendent déjà depuis 25 ans qu’on supprime le stigmate entourant leur exclusion de l’armée pour cause d’indignité, notamment en révisant les états de service des membres LGBTQ des Forces canadiennes, a affirmé le porte-parole du NPD en matière de défense nationale et porte-parole du parti en matière d’enjeux LGBT, Randall Garrison. Il est temps de réparer cette injustice et de prouver encore davantage que les Forces canadiennes sont véritablement prêtes à accepter la diversité. »

Randall Garrison a déposé mardi une motion au comité de la défense demandant au ministre de la Défense nationale de donner l’autorisation nécessaire afin de réviser les états de service des membres ayant servi dans l’armée avant 1992, date à laquelle les règlements discriminatoires ont été changés. Sa motion a été adoptée à l’unanimité.

Pendant la période des questions, la députée du NPD Sheri Benson (Saskatoon-Ouest) a demandé au gouvernement quand il comptait agir : « Étant donné que les membres du comité de la défense viennent de voter à l’unanimité pour réparer cette injustice et que l’ombudsman des militaires est prêt à agir, le gouvernement prendra-t-il, sans plus tarder, des mesures afin de faire corriger ces états de service? »

Randall Garrison souligne que ces mesures constituent un premier pas dans la bonne direction dans ce dossier, notamment en ce qui concerne la rectification des torts infligés à la communauté LGBTQ et le travail qui doit être réalisé afin de mettre fin à l’homophobie et à la transphobie dans toutes ses dimensions.