Experimental Lakes Area: NDP Urges Conservatives to Reverse Decision

EXPERIMENTAL LAKES AREA: NDP URGES CONSERVATIVES TO REVERSE DECISION

Nearly 20,000 Canadians signed petitions to save the area

OTTAWA – Supported by thousands of Canadians, New Democrats once again urged the Conservatives to reverse cuts to the Experimental Lakes Area.

“It’s a short-sighted decision that will hurt our water resources in Canada and throughout the world,” said New Democrat Fisheries critic Robert Chisholm. “This closure isn’t a question of money like the Conservatives are claiming. It’s another attempt to muzzle environmental scientists.”

The Experimental Lakes Area is crucial for maintaining healthy freshwater ecosystems and fisheries. For 50 years, it has made revolutionary discoveries on the effects of acid rain, hydroelectric dams and the use of phosphate.

“The Ministers for Environment and Fisheries refuse to answer our questions. Are they going to do the same to the 20,000 Canadians who signed the petition urging the government to reverse its decision? These people deserve answers,” said the deputy critic for the Environment, Anne Minh Thu Quach.

For more information, please contact:

Lyne Robichaud, Press Secretary, 6113-292-2970 or lyne.robichaud@parl.gc.ca

***

LACS EXPÉRIMENTAUX : LE NPD DEMANDE AUX CONSERVATEURS À REVENIR SUR LEUR DÉCISION

Quelque 20 000 Canadiens ont signé des pétitions pour sauver l’installation

OTTAWA – Fort de l’appui de milliers de Canadiens, le NPD presse de nouveau les conservateurs à assurer la survie de la Région des lacs expérimentaux.

« C’est une décision sans vision qui nuira à nos ressources en eau au Canada et partout dans le monde, a déclaré le porte-parole en matière de pêches, Robert Chisholm. Cette fermeture n’est pas une question d’argent comme le prétendent les conservateurs. C’est une autre tentative afin de museler les scientifiques qui mènent des recherches sur l’environnement ».

La Région des lacs expérimentaux est essentielle pour maintenir nos écosystèmes d’eau douce et nos pêcheries en santé. Depuis 50 ans, il a permis de faire des découvertes révolutionnaires, notamment sur l’effet des pluies acides, les barrages hydroélectriques et l’utilisation du phosphate.

« Les ministres de l’Environnement et des Pêches refusent de répondre à nos questions. Est-ce qu’ils vont faire la même chose aux 20 000 Canadiens qui ont signé des pétitions pour demander au gouvernement de revenir sur sa décision? Tous ces gens ont le droit d’obtenir des réponses », a pour sa part indiqué la porte-parole adjointe en matière d’environnement, Anne Minh Thu Quach.

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Lyne Robichaud, attachée de presse, 613-292-2970 ou lyne.robichaud@parl.gc.ca