CONSERVATIVES VOTE AGAINST MAKING QUESTION PERIOD MORE RELEVANT

FOR IMMEDIATE RELEASE

September 30, 2014

 

OTTAWA – The Conservatives don’t believe that Canadians deserve truthful, clear answers and have voted to kill an NDP motion to improve Question Period.

“By opposing our motion, the Conservatives have said to Canadians that the government doesn’t have to answer their questions regardless of how legitimate they are. This is quite disappointing,” said NDP House Leader, Peter Julian (Burnaby – New Westminster).

Following the Speaker’s recent appeal for assistance in improving the tone of Question Period, the NDP introduced a practical proposal to force ministers to provide concrete answers and ensure that future governments will be held accountable to Canadians.

“When buffoonery and personal attacks are the response to legitimate questions on issues like deploying Canadian soldiers on a military mission to Iraq, it’s clear that something is broken in Ottawa and the Conservatives don’t care to fix it,” said Julian.

***

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE
30 septembre 2014

LES CONSERVATEURS VOTENT CONTRE LA MOTION DU NPD VISANT À AMÉLIORER LA PÉRIODE DES QUESTIONS

OTTAWA – Les conservateurs n’estiment pas que les Canadiens méritent des réponses claires et précises, et ils ont voté contre la motion du NPD visant à améliorer la période des questions.

« En se levant contre notre motion, les conservateurs ont dit aux électeurs que leur gouvernement n’avait pas à répondre à leurs questions, aussi légitimes soient elles. C’est navrant», a affirmé le leader parlementaire du NPD, Peter Julian (Burnaby—New Westminster).

Le Président de la Chambre a récemment déclaré qu’il avait besoin d’aide pour améliorer le ton de la période des questions. Le NPD avait donc déposé une motion visant à obliger les ministres à répondre concrètement aux questions qui leur sont posées et à obliger le gouvernement à rendre des comptes aux Canadiens à l’avenir.

« Lorsque le gouvernement répond par des bouffonneries et des attaques personnelles à des questions légitimes portant sur des enjeux cruciaux, comme le déploiement de nos troupes dans le cadre d’une mission militaire en Irak, on constate que ça ne tourne pas rond à Ottawa et les conservateurs ne veulent pas changer les choses », a conclu M. Julian.