CONSERVATIVES SHIELD RUSSIAN BUSINESS ELITE FROM SANCTIONS

Toothless sanctions are out of step with Canada’s closest allies

FOR IMMEDIATE RELEASE

 

OTTAWA – Canada’s expanded sanctions against Russia continue to shield three Russian tycoons with reportedly significant business ties with Canada. Stephen Harper has once again left out Sergei Chemezov, Igor Sechin and Vladimir Yakunin who have been sanctioned by other countries including the United States.

“With these Conservatives, rhetoric is limitless, but actions are weak,” said NDP foreign affairs critic Paul Dewar (Ottawa-Centre). “What’s the point of Canadian sanctions if you leave out the people and entities that can be most impacted by them?”

The three business magnates left off Canada’s sanctions have close ties with President Putin. Sergey Chemezov runs military corporation Rostec, Igor Sechin is CEO of oil company Rosneft and Vladimir Yakunin is the president of Russian Railways.

“Conservatives are allowing our foreign policy to be shaped by short-term commercial interests,” said NDP’s deputy foreign affairs critic Hélène Laverdière (Laurier—Ste-Marie). “The inconsistency between their hot rhetoric and their half-measures is making Canada irrelevant.”

***

 

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE
6 août 2014

LES CONSERVATEURS ÉVITENT DE SANCTIONNER DES PROCHES DE POUTINE

Le Canada est en décalage avec ses plus proches alliés

OTTAWA – Trois magnats russes ayant vraisemblablement d’importants liens d’affaires avec le Canada ont été épargnés par les nouvelles sanctions que les conservateurs viennent d’imposer à la Russie. En effet, Sergueï Tchemezov, Igor Setchine et Vladimir Yakounine, qui ont été sanctionnés par les États-Unis, ne sont pas visés par les sanctions annoncées par Stephen Harper.

« Les conservateurs sont de très grands parleurs, mais de petits faiseurs, a dénoncé le porte-parole du NPD en matière d’affaires étrangères, Paul Dewar (Ottawa-Centre). À quoi bon imposer des sanctions, si celles-ci ne visent pas les personnes et les entités qui en seraient le plus affectées? »

Les trois hommes d’affaires en question ont d’importants liens avec le président Poutine. Sergueï Tchemezov dirige l’entreprise d’armement Rostec, Igor Setchine est le PDG de la pétrolière Rosneft et Vladimir Yakounine est le président de la Compagnie des chemins de fer russes.

« Sous les conservateurs, notre politique étrangère est guidée par des intérêts commerciaux à court terme, a déploré la porte-parole adjointe du NPD en matière d’affaires étrangères, Hélène Laverdière (Laurier—Sainte-Marie). Le décalage entre leur rhétorique enflammée et leurs demi-mesures discrédite complètement le Canada. »