CONSERVATIVES RECKLESSLY CUTTING PROGRAMS THAT WORK FOR CANADIANS

FOR IMMEDIATE RELEASE

OTTAWA – In spite of what Stephen Harper’s Conservatives say, the Parliamentary Budget Officer (PBO) is clear in his latest report: the federal government is recklessly cutting programs regardless of how well they work.

“Not only did the PBO find no relationship between a department’s performance and its budget growth, but he found evidence that important financial resources are being taken away from successful programs and transferred to “low-performing” programs,” explained Official Opposition Treasury Board critic, Mathieu Ravignat (Pontiac). “Once again, Canadians are paying the price for the Conservatives’ mismanagement.”

According to the PBO’s latest analysis, since 2010-2011, the government has met less than half of its performance objectives. Furthermore, it was impossible to measure performance data across programs, as two-thirds of government affairs programs did not provide any data.

“For a party who campaigned on fiscal management, they sure are have a hard time competently managing public funds,” added Ravignat. “It’s just another example of their absolute disregard for data, science and evidence. New Democrats believe government should make evidence-based decisions, investing in programs that work and sending unsuccessful ones back to the drawing board.”

* * *

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE
14 août 2014

LES CONSERVATEURS COUPENT DANS DES PROGRAMMES PERFORMANTS 

OTTAWA – Peu importe ce qu’affirment Stephen Harper et ses conservateurs, le directeur parlementaire du budget (DPB) a été clair dans son plus récent rapport : le gouvernement fédéral a coupé dans des programmes sans tenir compte de leur bon rendement.

« Non seulement le DPB a-t-il trouvé qu’il n’y avait aucun lien entre le rendement du ministère et la taille de son budget, mais il a également découvert que des ressources financières importantes étaient retirées de programmes performants et octroyés à des programmes peu performants, a expliqué le porte-parole de l’opposition officielle pour le Conseil du Trésor, Mathieu Ravignat (Pontiac). Ce sont une fois de plus les Canadiens qui paient le prix de la mauvaise gestion des conservateurs. »

Selon la plus récente analyse du DPB, depuis 2010-2011 le gouvernement a atteint moins de la moitié de ses objectifs de rendement. De plus, il n'a pas pu évaluer les données sur le rendement de ces programmes parce que les deux tiers des programmes d’affaires gouvernementales n’ont pas fourni de données.

« Pour un parti qui a fait campagne sur la base de la gestion financière, il est quand même choquant qu’ils aient autant de mal à gérer de manière compétente les fonds publics, a ajouté Mathieu Ravignat. C’est un nouvel exemple de leur mépris à l’égard des données, de la science et des faits. Selon le NPD, un bon gouvernement prend des décisions fondées sur des informations solides et investit dans les programmes performants tout en repensant ceux qui le sont moins. »