CONSERVATIVES RAM THROUGH FLAWED IMMIGRATION BILL

OTTAWA – Despite widespread opposition from Canadians and concerns from the legal community about its constitutionality, Conservatives rammed their deeply flawed immigration bill, C-24, through the House of Commons today.

“This bill is facing an imminent challenge in court over its blatant disregard for the Constitution,” said Lysane Blanchette-Lamothe (Pierrefonds-Dollard), NDP critic for Citizenship and Immigration. “Yet the Conservatives ignored all the expert testimony and refused to accept any amendments.”

The Canadian Bar Association, UNICEF, the Canadian Association of Refugee Lawyers, Amnesty International, the Canadian Council for Refugees, the Constitutional Rights Centre, and many academics, have all raised concerns that the bill does not comply with the Charter of Rights and Freedoms or with international treaties.

“The Minister of Citizenship and Immigration has chosen to make blatant attacks on the integrity of these respected groups instead of acknowledging the validity of their questions. Time and again we see Conservatives like Chris Alexander blindly attacking anyone who disagrees with them,” added Andrew Cash (Davenport), NDP Deputy Critic for Citizenship and Immigration. “Now, instead of a law that strengthens Canadian citizenship, we will have another flawed government bill being dragged through years of costly court challenges.”

The bill now heads to the Conservative-dominated Senate for final approval.

LES CONSERVATEURS IMPOSENT L’ADOPTION DE LEUR PROJET DE LOI SUR L’IMMIGRATION

OTTAWA – Aujourd’hui, les conservateurs ont imposé l’adoption de leur projet de loi douteux sur l’immigration, malgré la forte opposition des Canadiens et les préoccupations soulevées par la communauté juridique quant à sa constitutionnalité.

« Ce projet de loi sera assurément contesté devant les tribunaux, puisqu’il ne respecte pas la Constitution », a déclaré la porte-parole du NPD en matière de citoyenneté et d’immigration, Lysane Blanchette-Lamothe (Pierrefonds-Dollard). Les conservateurs ont ignoré les témoignages des experts et refusé d’apporter des amendements. »

L’Association du Barreau canadien, UNICEF, l'Association canadienne des avocats et avocates en droit des réfugiés, Amnistie Internationale, le Conseil canadien pour les réfugiés, le Constitutional Rights Centre et de nombreux universitaires chevronnés ont tous indiqué qu’il était fort possible que ce projet de loi ne respecte pas la Charte ou les engagements internationaux du Canada.

« Le ministre de la Citoyenneté et de l’Immigration a préféré attaquer l’intégrité de ces groupes respectés plutôt que de reconnaître la validité de leurs questions. Les conservateurs et le ministre Alexander s’en prennent continuellement à ceux qui ne sont pas d’accord avec eux », a souligné le porte-parole adjoint du NPD en matière de citoyenneté et d’immigration, Andrew Cash (Davenport). Plutôt que de proposer un projet de loi pour renforcer la citoyenneté canadienne, les conservateurs imposent un projet de loi contentieux qui engendrera de longues et coûteuses contestations devant les tribunaux. »

Le projet de loi sera maintenant envoyé au Sénat, où la majorité conservatrice devrait officialiser son adoption.