CONSERVATIVES MUST SUPPORT UKRAINE WITH MORE THAN RHETHORIC

FOR IMMEDIATE RELEASE

OTTAWA – With the Ukrainian President visiting Canada, the NDP is urging the Conservatives to put rhetoric aside and make concrete commitments to assist Ukrainians with the ongoing crisis in their country.

“Ukraine has been anxious to receive $200 million in desperately needed financial aid that the Conservatives promised over six months ago,” said NDP Foreign Affairs critic Paul Dewar (Ottawa Centre). “This financial package is key to restoring economic and political stability to Ukraine. The United States and the European Union have already delivered, why are the Conservatives dragging their feet?”

New Democrats also continue to call on the Conservatives to ensure that Russian business leaders with close ties to President Vladimir Putin do not escape sanctions. At least two businessmen with significant investments in Canada, blacklisted by the US and other allies, have not faced any Canadian restrictions.

“The Prime Minister promised not to let business interests affect Canadian foreign policy,” said Dewar. “If he’s serious about taking on the Russians, it’s time for him to close the loopholes in Canadian sanctions. Ukrainians deserve nothing less.”

 

***

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE
17 septembre 2014

UKRAINE : LES CONSERVATEURS DOIVENT PASSER DE LA PAROLE AUX ACTES

OTTAWA – À l’occasion de la visite du président ukrainien au Canada, le NPD presse les conservateurs de mettre leur rhétorique de côté et de s’engager concrètement à aider les Ukrainiens à régler la crise qui afflige leur pays.

« L’Ukraine attend impatiemment de recevoir les 200 millions $ d’aide financière que les conservateurs lui ont promis il y a six mois, a déclaré le porte-parole du NPD en matière d’affaires étrangères, Paul Dewar (Ottawa Centre). Cet argent est absolument nécessaire au rétablissement de la stabilité économique et politique de l’Ukraine. Les États-Unis et l’Union européenne ont déjà versé les fonds qu’ils avaient promis, pourquoi les conservateurs restent-ils les bras croisés? »

Le NPD demande également aux conservateurs de veiller à ce que des sanctions soient imposées aux hommes d’affaires russes ayant des liens étroits avec le président Poutine. Au moins deux magnats russes, qui ont d’importants investissements au Canada et qui ont été sanctionnés par les États-Unis et certains de nos alliés, n’ont toujours pas fait l’objet de sanctions de la part du gouvernement canadien.

« Le premier ministre a promis de ne pas laisser les intérêts financiers influencer la politique étrangère canadienne, a souligné M. Dewar.  S’il entend véritablement tenir tête aux Russes, il doit veiller à combler les lacunes des sanctions canadiennes. Les Ukrainiens le méritent bien. »