CONSERVATIVES MORE THAN DOUBLE TAXES ON CREDIT UNIONS

CONSERVATIVES MORE THAN DOUBLE TAXES ON CREDIT UNIONS

NDP exposes radical Conservative tax hikes hidden in Budget 2013

OTTAWA – NDP finance critic Peggy Nash (Parkdale High Park) challenged the Finance Minister to explain radical tax increases Canada’s credit unions and caisses populaires may now be facing because of Conservative mismanagement of Budget 2013.

According to a recently released Deloitte report, instead of raising the credit union tax rate from 11% to 15%, C-60 will actually more than double the tax rate to 28%.

“What this report has uncovered is worrying,” said Nash. “If this is a legislative error the Minister must immediately take corrective action. If this was a deliberate attack on Canada’s credit unions then the Minister must explain why credit unions and caisses populaires are being targeted by his government for such unfair treatment. They will now face a tax rate that's almost double what Canada’s banks are paying.”

As the Deloitte report highlights, any correction to this legislative mistake requires parliamentary approval.

“This was an unnecessary tax increase on credit unions and caisses populaires that we opposed at the time. Now we discover it was very poorly managed,” said Nash. “In the face of another prorogation, the Minister of Finance has to come forward, take responsibility and explain how he is going to fix this mistake.”

To read the Deloitte report:

http://www.deloitte.com/view/en_CA/ca/industries/financialservices/credit-unions/93b32e8d77e50410VgnVCM3000003456f70aRCRD.htm

For more information, please contact:

Valérie Dufour, (613) 617-0148 or valeriedufour@parl.gc.ca

***

27 août 2013

LES CONSERVATEURS VONT PLUS QUE DOUBLER LES IMPÔTS DES COOPÉRATIVES DE CRÉDIT

Le NPD révèle un autre changement draconien caché dans le dernier budget conservateur

OTTAWA – La porte-parole du NPD en matière de finances, Peggy Nash (Parkdale-High Park), a lancé un défi au ministre des Finances. Elle lui demande d’expliquer la nouvelle hausse de taxes pour les coopératives de crédit et les caisses populaires résultant d’une erreur dans le budget 2013.

Selon un rapport récemment publié par Deloitte, il semblerait qu’au lieu de faire passer le taux d’imposition pour les coopératives de crédit de 11 % à 15 %, le projet de loi C-60 l’a fait passer à 28 %.

« Ce que ce rapport nous apprend est inquiétant, affirme Peggy Nash. S’il s’agit d’une erreur de nature législative, le ministre doit prendre des mesures correctives dès maintenant. S’il s’agit d’une attaque délibérée contre les coopératives de crédit du Canada, le ministre doit alors expliquer pourquoi les coopératives de crédit et les caisses populaires devraient avoir un taux d’imposition valant le double de celui des grandes banques. »

Comme l’indique le rapport, toute correction à cette erreur législative nécessitera l’approbation du Parlement.

« Nous trouvions déjà inutile et injuste cette hausse de taxes pour les coopératives de crédit et les caisses populaires. Maintenant, on apprend que cette opération a été menée de façon bancale, signale Mme Nash. À l’aube d’une nouvelle prorogation du Parlement, nous demandons au Ministre des Finances de faire preuve de leadership et de prendre ses responsabilités en expliquant comment il va réparer son erreur. »

Pour lire le rapport de Deloitte :

http://www.deloitte.com/view/fr_CA/ca/secteurs/servicesfinanciers/cooperatives-depargne-et-de-credit/93b32e8d77e50410VgnVCM3000003456f70aRCRD.htm?lgtog=lgtog

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Valérie Dufour, (613) 617-0148 ou valeriedufour@parl.gc.ca