CONSERVATIVES FAIL TO CRACK DOWN ON VOTER FRAUD CALLS

OTTAWA – Nearly a year after Parliament unanimously voted for the NDP’s motion calling for legislation within six months to give Elections Canada more investigative power, Conservatives have failed to act.

“There’s evidence of widespread voter suppression calls during the 2011 election and Elections Canada has been demanding more power to investigate potential wrongdoing,” said NDP Democratic Reform Critic Craig Scott (Toronto – Danforth). “While the Conservatives have dragged their heels, the NDP proposed practical changes to the law to crack down on voter fraud calls.”

The Conservatives eventually bowed to public pressure and supported the NDP motion – but the government has since refused to bring legislation forward to fix the Elections Act and enhance the powers of the Chief Electoral Officer. After waiting months for the government to act, the NDP tabled its own bill, C-453.

“Given recent reports linking misleading calls in the 2011 elections to the recent devious calls in Saskatchewan, it’s clear the Elections Act needs to be strengthened,” said Scott. “Our bill would help prevent and punish such fraud in the future.”

“If Conservatives were serious about stopping voter suppression calls and cooperating with the authorities, they would have already taken action,” said NDP Democratic Reform Deputy Critic Alexandrine Latendresse (Louis – Saint-Laurent). “So why are they dragging their feet on this legislation?”

 

-30-

***

12 février 2013

 

LES CONSERVATEURS NE FONT RIEN POUR QUE CESSENT LES APPELS AUTOMATISÉS FRAUDULEUX

OTTAWA – Près d’un an après l’adoption à l’unanimité d’une motion du NPD exigeant du gouvernement de donner plus de pouvoir à Élections Canada pour contrer les appels automatisés frauduleux, les conservateurs n’ont toujours pas bougé le petit doigt.

« Les preuves quant à une possible fraude électorale téléphonique massive durant les élections de 2011 continuent de s’accumuler et Élections Canada a demandé plus de pouvoir pour enquêter sur ces allégations a affirmé le porte-parole du NPD en matière de réforme démocratique, Craig Scott (Toronto–Danforth). Alors que les conservateurs se traînent les pieds, le NPD, lui, propose un projet de loi pragmatique qui permettrait de s’attaquer directement au problème des appels frauduleux. »

Pliant sous la pression du public, les conservateurs avaient appuyé la motion du NPD leur demandant, dans un délai de six mois, d’introduire une loi qui donnerait à Élections Canada des pouvoirs additionnels nécessaires pour faire respecter la Loi électorale. Après avoir attendu pendant quelques mois un geste concret du gouvernement, le NPD avait décidé de déposer son propre projet de loi, le projet de loi C-453.

« Étant donné les rapports qui lient les appels trompeurs des élections de 2011 aux appels automatisés plus récents en Saskatchewan , il est clair qu’il faut renforcer la Loi électorale, a ajouté M. Scott. Notre projet de loi permettrait de prévenir et de punir ce genre de fraude. »

« Si les conservateurs voulaient réellement stopper les appels automatisés et qu’ils coopéraient avec les autorités, ils auraient déjà agi, a indiqué pour sa part la porte-parole adjointe du NPD en matière de réforme démocratique, Alexandrine Latendresse (Louis-Saint-Laurent). Pourquoi se traînent-ils les pieds en ce qui concerne ce dossier? »

 

 

– 30 –