CONSERVATIVE CUTS TO STATSCAN LEAVE MINISTER KENNEY IN THE DARK

FOR IMMEDIATE RELEASE

 

OTTAWA – In his Spring Report, the Auditor General confirmed that Conservative budget cuts at Statistics Canada have led the agency to withhold important information on skills gaps due to a lack of funding.

“Minister Kenney has acknowledged that he needs better labour market information to craft appropriate policy” said the NDP’s Employment and Social Development critic Jinny Sims (Newton-North Delta). “Yet two years ago, his government commissioned Statscan to do a skills gap survey of 25,000 employers that cost $4.6-million, but it has not been released due to lack of funding.”

Sims sent a letter last week to the Parliamentary Budget Officer, asking him to continue the analysis of this vital information. In her letter, Sims writes: “Statistics Canada has indicated it will make the data available if an individual or organization with funding is willing to carry the study forward. This information may be useful in clarifying what skills gaps and/or labour shortages currently exist in Canada.”

Her request was sent the same week the NDP tabled its Opposition Day Motion calling on the government to ask the Auditor General to conduct an urgent audit of the mismanaged Temporary Foreign Worker Program.

 

***

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE
7 mai 2014

LES COMPRESSIONS À STATISTIQUE CANADA MINENT LE TRAVAIL DU MINISTRE KENNEY

OTTAWA – Dans son plus récent rapport, le vérificateur général confirme que les compressions au budget de Statistique Canada avaient forcé l’agence fédérale à ne pas publier certains résultats.

« Le ministre Kenney a récemment reconnu qu’il avait besoin de meilleurs renseignements sur le marché du travail pour élaborer des politiques adéquates, a déclaré la porte-parole du NPD en matière d’emploi et de développement social, Jinny Sims (Newton–Delta-Nord). Il y a deux ans, son gouvernement a demandé à Statistique Canada de mener une étude sur la pénurie de main-d’œuvre spécialisée auprès de 25 000 employeurs. L’étude a coûté 4,6 millions de dollars, mais elle n’a pas été publiée, en raison d’un manque de fonds. »  

La semaine dernière, Mme Sims a envoyé une lettre au directeur parlementaire du budget, afin de lui demander que compléter l’analyse de ces importants renseignements. Dans sa lettre, Mme Sims écrit : « Statistique Canada a indiqué qu’elle serait disposée à mener l’étude si un individu ou un organisme était prêt à offrir le financement nécessaire. Ces renseignements pourraient nous permettre de mieux comprendre s’il y a bel et bien des pénuries de main-d’œuvre dans certains secteurs au pays. »

La semaine dernière, le NPD a également déposé une motion de l’opposition qui pressait le gouvernement de demander au vérificateur général de mener dans les plus brefs délais un examen du Programme des travailleurs étrangers temporaires.