CONSERVATIVE-APPOINTEE STRAHL CAUGHT LOBBYING FOR PIPELINE COMPANY

FOR IMMEDIATE RELEASE
January 6, 2014

OTTAWA  – The activities of Canadian Security Intelligence Services Review Committee (SIRC) Chair Chuck Strahl is raising concerns following media reports he is a registered lobbyist for Enbridge Northern Gateway Pipeline.

“Chuck Strahl is a former senior Conservative Minister handpicked by Stephen Harper to replace disgraced previous SIRC chair Arthur Porter,” said New Democrat House Leader Nathan Cullen (Skeena-Bulkley Valley). “It should be common sense that someone on the federal payroll, like Mr. Strahl, shouldn’t lobby for a pipeline seeking federal government approval.”

Strahl registered in British Columbia on December 6, 2013 to lobby on behalf of Enbridge. As a former Minister he is prohibited from federal lobbying, but vague guidelines could mean he can use loopholes in the Act to skirt the rules and lobby the province, even on a federal pipeline issue.

This latest controversy comes on the heels of earlier reports of CSIS caught spying on behalf of natural resource companies – spying on Canadians opposed to the pipeline that Mr. Strahl is now paid to lobby for.

“Canadians were already concerned about the federal government using CSIS and the Canada Revenue Agency to target environmental groups and charities – now we learn the Chair of CSIS’ civilian oversight Committee is a paid pipeline lobbyist,” concluded Cullen. “This just further undermines people’s confidence in the fairness of the pipeline approval process.”

– 30 –

For more information, please contact:
Robin Steudel, Press Secretary, 613-222-2863 or Robin.Steudel@parl.gc.ca

 

***

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE
6 janvier 2014

CHUCK STRAHL PRIS À FAIRE DU LOBBYISME POUR UNE SOCIÉTÉ DE PIPELINES

OTTAWA  – Les activités du président du Comité de surveillance du Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS), Chuck Strahl, soulèvent des préoccupations après que les médias aient rapporté qu’il était un lobbyiste enregistré pour Enbridge Northern Gateway Pipeline.

« Chuck Strahl est un ancien ministre conservateur nommé par Stephen Harper pour remplacer l’ancien président disgracié, Arthur Porter, a déclaré le leader en Chambre du NPD, Nathan Cullen (Skeena-Bulkley Valley). Il me semble que c’est une question de bon sens : M. Strahl ne devrait pas faire du lobbyisme pour une société de pipelines qui cherche à obtenir des approbations auprès du gouvernement fédéral. »

Chuck Strahl s’est enregistré comme lobbyiste de la compagnie Enbridge en Colombie-Britannique le 6 décembre 2013. À titre d’ancien ministre, il n’a pas le droit de faire du lobbyisme au niveau fédéral, mais en raison de certaines lignes directrices trop vagues, il pourrait utiliser certaines failles de la Loi pour contourner les règles et faire du lobbyisme au niveau provincial, même s’il s’agit d’un projet pipelinier qui relève du gouvernement fédéral.

Cette toute dernière controverse arrive alors que le SCRS a été surpris à espionner les Canadiens au nom de sociétés exploitant des ressources naturelles, tout particulièrement les Canadiens s’opposant au pipeline pour lequel M. Strahl fait du lobbyisme.

« Les Canadiens étaient déjà préoccupés par l’utilisation du SCRS par le gouvernement canadien et l’Agence du revenu du Canada afin de cibler les groupes et organisations caritatives environnementaux. Nous apprenons maintenant que le président du comité de surveillance civile du SCRS est un lobbyiste pour les pipelines, a conclu Nathan Cullen. Ça a comme conséquence de diminuer la confiance des Canadiens en l’équité du processus d’approbation des pipelines. »

– 30 –

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Robin Steudel, attachée de presse, 613-222-2863 ou Robin.Steudel@parl.gc.ca