Climate change and social development must remain top priorities for Arctic Council

CLIMATE CHANGE AND SOCIAL DEVELOPMENT MUST REMAIN TOP PRIORITIES FOR ARCTIC COUNCIL

OTTAWA – Canada’s term as the Chair of the Arctic Council must maintain the organization’s focus on environmental protection and social development, said New Democrats today.

“Canada must build on Arctic Council’s successes in climate research, search and rescue coordination and oil spill prevention,” said NDP Northern Development Critic Dennis Bevington (Western Arctic). “The Conservatives are moving away from that agenda to a business-only focus.”

The Foreign Affairs committee recently released a major report on Canada’s agenda for the Arctic Council. Sadly, the Minister did not appear before the committee and Conservative members did not agree to invite ambassadors from Arctic states to speak to the Committee.

This Wednesday, Canada will assume its rotation as Chair of the Arctic Council. The Council’s decisions are made through consensus.

“Canada’s success will require a deft hand at consensus building,” said New Democrat Foreign Affairs Critic Paul Dewar (Ottawa Centre). “The Minister’s consultations with other member states were subpar, she did not appear before the committee and, regrettably, Conservatives did not agree to invite ambassadors from Arctic states to speak to our committee. We must do better and I urge the government to take its role as the chair of this important organization seriously.”

The report was tabled in the House of Commons on May 10. Copies of the report and NDP comments can be found here: http://www.parl.gc.ca/HousePublications/Publication.aspx?DocId=6152661&Language=E&Mode=1&Parl=41&Ses=1.

For more information, please contact:

Kiavash Najafi, Caucus Press Secretary, 613-852-6186 or kiavash.najafi@parl.gc.ca

***

LE CHANGEMENT CLIMATIQUE ET LE DÉVELOPPEMENT SOCIAL DOIVENT DEMEURER LES PRIORITÉS DU CONSEIL DE L’ARCTIQUE

OTTAWA – Selon le NPD, le Canada doit, au cours de son mandat à la présidence du Conseil de l’Arctique, maintenir les priorités de l’organisation sur la protection environnementale et le développement social.

« Le Canada doit poursuivre les succès du Conseil de l’Arctique en matière de recherche sur le climat, sur la coordination en recherche et sauvetage et sur la prévention des déversements de pétrole et pas seulement sur les occasions d’affaires », a déclaré le porte-parole du NPD en matière de développement du Nord, Dennis Bevington (Western Arctic).

Le Comité des affaires étrangères a publié récemment un important rapport sur le programme du Canada pour le Conseil de l’Arctique. Malheureusement, la ministre ne s’est pas présentée devant le comité, et les membres conservateurs n’ont pas accepté d’inviter des représentants des états de l’Arctique à paraître devant le comité.

Mercredi, le Canada entamera son mandat à la présidence du Conseil de l’Arctique. Les décisions du conseil sont prises par consentement unanime.

« Afin de connaître du succès, le Canada devra arriver à des consensus, a affirmé le porte-parole du NPD en matière d’affaires étrangères, Paul Dewar (Ottawa Centre). Les consultations de la ministre avec d’autres états membres n’étaient pas à la hauteur. Elle ne s’est pas présentée devant le comité et, malheureusement, les conservateurs n’ont pas accepté d’inviter des représentants des états de l’Arctique à paraître devant notre comité. Nous devons faire mieux. J’exhorte le gouvernement à prendre son rôle de président de cette organisation au sérieux. »

Le rapport a été déposé à la Chambre des communes le 10 mai 2013. Une copie de ce rapport et les commentaires du NPD sont disponibles ici : http://www.parl.gc.ca/Content/HOC/Committee/411/FAAE/Reports/RP6152661/411_FAAE_Rpt09_PDF/411_FAAE_Rpt09-f.pdf

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Kiavash Najafi, attaché de presse du caucus, 613-852-6186 ou kiavash.najafi@parl.gc.ca