Budget 2017 disappoints on building a fair economy

OTTAWA – Canadians struggling with precarious employment, rising costs, and record household debt got little in the Liberal budget to make Canada’s economy work for them, while the wealthy and well-connected were rewarded.

By failing to follow through on Trudeau’s promise to close CEO stock option loopholes, the federal budget hands over $725 million to the wealthiest CEOs every year. At the same time the budget does not allocate the $155 million needed to end racial discrimination in the provision of welfare services to indigenous children.

“Budgets are about choices and unfortunately Liberals have chosen tax breaks for wealthy CEOs and giveaways to large corporations over helping the unemployed, veterans, and Indigenous children”, said NDP Leader Tom Mulcair.

Budget 2017 also pushes forward the Liberal’s plans to privatize public infrastructure that will leave Canadians paying higher prices for generations through new and increased user fees and tolls while private investors get rich. At the same time, there is no mention of concrete plans to address precarious work and to create good full time jobs to replace the tens of thousands that have been lost since the Liberals took office. There is also no tax relief for small and medium businesses.

“Just like the recent words of the Finance Minister, this budget tells Canadians to get used to part-time, low-paid precarious work. Canadians welcome more training opportunities– but they expect them to lead to good full-time work”, said NDP Finance Critic Alexandre Boulerice. “The government hasn’t put forward a plan to create those jobs and Canadians are waiting.”

In addition to confirming Stephen Harper’s health care funding plan, the federal budget is also a missed opportunity to make the cost of medicine more affordable for Canadians and to save billions by implementing a pharmacare plan. Canada is the only country with universal health care that doesn’t include prescription drug coverage.

 * * * 

LE BUDGET DE 2017 NE BÂTIT PAS UNE ÉCONOMIE ÉQUITABLE

OTTAWA – Les Canadiens qui sont aux prises avec des emplois précaires, des coûts qui augmentent et des taux d’endettement des ménages records ont reçu bien peu de choses du budget libéral qui puissent permettre à l’économie canadienne de travailler pour eux, tandis que les privilégiés et les amis du pouvoir ont été bien récompensés.

En n’allant pas de l’avant avec la promesse de Justin Trudeau d’abolir l’échappatoire des options d’achat d’actions pour les riches PDG, le budget fédéral fait un cadeau de 725 millions de dollars par année aux PDG les plus riches. Parallèlement, le budget n’alloue pas les 155 millions de dollars nécessaires pour mettre fin à la discrimination raciale dans l’octroi de services d’aide à l’enfance chez les autochtones.

« Les budgets sont des occasions de faire des choix : malheureusement, les libéraux ont choisi d’octroyer des faveurs fiscales aux riches PDG et aux grandes sociétés plutôt que d’aider les personnes sans emploi, les anciens combattants et les enfants autochtones », a déclaré le chef du NPD, Thomas Mulcair.

Le budget de 2017 fait aussi avancer les plans des libéraux de privatiser des infrastructures publiques, ce qui laissera le soin aux Canadiens de payer des prix plus élevés pour des générations au moyen de nouveaux frais d’utilisation et tarifs plus élevés, pendant que des investisseurs privés s’enrichissent. Par ailleurs, le budget ne fait aucune mention de plans concrets pour s’attaquer au travail précaire et pour créer de bons emplois à temps plein. De plus, il n’y a aucune mention d’une baisse du taux d’imposition pour les PMEs.

« Comme l’a déclaré le ministre des Finances récemment, ce budget dit aux Canadiens de s’habituer aux emplois précaires, à temps partiel et mal payés, a affirmé le porte-parole du NPD en matière de finances, Alexandre Boulerice. Les Canadiens accueillent favorablement les nouvelles possibilités de formation, mais ils espèrent que cela leur procurera de bons emplois à temps plein. Le gouvernement n’a mis aucun plan de l’avant pour créer ces emplois, alors les Canadiens attendent. »

En plus de matérialiser le plan de financement en matière de santé de Stephen Harper, le budget fédéral est aussi une occasion manquée de rendre les prix des médicaments plus abordables pour les Canadiens et d’épargner des milliards de dollars en mettant en place un plan d’assurance-médicaments. Le Canada est le seul pays au monde à posséder un système de santé universel qui n’inclut pas la couverture des médicaments sur ordonnance.

FOR IMMEDIATE RELEASE
March 22, 2017
 

BUDGET 2017 DISAPPOINTS ON BUILDING A FAIR ECONOMY

OTTAWA – Canadians struggling with precarious employment, rising costs, and record household debt got little in the Liberal budget to make Canada’s economy work for them, while the wealthy and well-connected were rewarded.
 
By failing to follow through on Trudeau’s promise to close CEO stock option loopholes, the federal budget hands over $725 million to the wealthiest CEOs every year. At the same time the budget does not allocate the $155 million needed to end racial discrimination in the provision of welfare services to indigenous children.
 
“Budgets are about choices and unfortunately Liberals have chosen tax breaks for wealthy CEOs and giveaways to large corporations over helping the unemployed, veterans, and Indigenous children”, said NDP Leader Tom Mulcair.
 
Budget 2017 also pushes forward the Liberal’s plans to privatize public infrastructure that will leave Canadians paying higher prices for generations through new and increased user fees and tolls while private investors get rich. At the same time, there is no mention of concrete plans to address precarious work and to create good full time jobs to replace the tens of thousands that have been lost since the Liberals took office. There is also no tax relief for small and medium businesses.
 
“Just like the recent words of the Finance Minister, this budget tells Canadians to get used to part-time, low-paid precarious work. Canadians welcome more training opportunities– but they expect them to lead to good full-time work”, said NDP Finance Critic Alexandre Boulerice. “The government hasn’t put forward a plan to create those jobs and Canadians are waiting.”
 
In addition to confirming Stephen Harper’s health care funding plan, the federal budget is also a missed opportunity to make the cost of medicine more affordable for Canadians and to save billions by implementing a pharmacare plan. Canada is the only country with universal health care that doesn’t include prescription drug coverage.
 
 

– 30 –

 
For more information, please contact:
NDP Media Centre: 613-222-2351 or ndpcom@parl.gc.ca
 


View release in your browser: www.ndp.ca/news/budget-2017-disappoints-building-fair-economy

 

 

 

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE
22 mars 2017 
 

LE BUDGET DE 2017 NE BÂTIT PAS UNE ÉCONOMIE ÉQUITABLE

OTTAWA – Les Canadiens qui sont aux prises avec des emplois précaires, des coûts qui augmentent et des taux d’endettement des ménages records ont reçu bien peu de choses du budget libéral qui puissent permettre à l’économie canadienne de travailler pour eux, tandis que les privilégiés et les amis du pouvoir ont été bien récompensés.
 
En n’allant pas de l’avant avec la promesse de Justin Trudeau d’abolir l’échappatoire des options d’achat d’actions pour les riches PDG, le budget fédéral fait un cadeau de 725 millions de dollars par année aux PDG les plus riches. Parallèlement, le budget n’alloue pas les 155 millions de dollars nécessaires pour mettre fin à la discrimination raciale dans l’octroi de services d’aide à l’enfance chez les autochtones.
 
« Les budgets sont des occasions de faire des choix : malheureusement, les libéraux ont choisi d’octroyer des faveurs fiscales aux riches PDG et aux grandes sociétés plutôt que d’aider les personnes sans emploi, les anciens combattants et les enfants autochtones », a déclaré le chef du NPD, Thomas Mulcair.
 
Le budget de 2017 fait aussi avancer les plans des libéraux de privatiser des infrastructures publiques, ce qui laissera le soin aux Canadiens de payer des prix plus élevés pour des générations au moyen de nouveaux frais d’utilisation et tarifs plus élevés, pendant que des investisseurs privés s’enrichissent. Par ailleurs, le budget ne fait aucune mention de plans concrets pour s’attaquer au travail précaire et pour créer de bons emplois à temps plein. De plus, il n’y a aucune mention d’une baisse du taux d’imposition pour les PMEs.
 
« Comme l’a déclaré le ministre des Finances récemment, ce budget dit aux Canadiens de s’habituer aux emplois précaires, à temps partiel et mal payés, a affirmé le porte-parole du NPD en matière de finances, Alexandre Boulerice. Les Canadiens accueillent favorablement les nouvelles possibilités de formation, mais ils espèrent que cela leur procurera de bons emplois à temps plein. Le gouvernement n’a mis aucun plan de l’avant pour créer ces emplois, alors les Canadiens attendent. »
 
En plus de matérialiser le plan de financement en matière de santé de Stephen Harper, le budget fédéral est aussi une occasion manquée de rendre les prix des médicaments plus abordables pour les Canadiens et d’épargner des milliards de dollars en mettant en place un plan d’assurance-médicaments. Le Canada est le seul pays au monde à posséder un système de santé universel qui n’inclut pas la couverture des médicaments sur ordonnance.
 

– 30 –

 
Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :
Centre des médias du NPD : 613-222-2351 ou npdcom@parl.gc.ca


Visualiser dans votre navigateur : www.npd.ca/nouvelles/le-budget-de-2017-ne-batit-pas-une-economie-equitable